il faut avouer que les nouveaux produits de Google donnent envie   – Evotik

By | 2017-10-06T05:15:25+00:00 October 6th, 2017|Tech & business, Uncategorized|

Pas moins de sept nouveaux appareils ont été dévoilés par Google ce mercredi 4 octobre, à l’occasion d’une conférence de rentrée. Malheureusement, la plupart d’entre eux ne débarqueront pas en France de sitôt.

Nous pensions tout savoir avant l’heure de ce qu’allait nous dévoiler Google ce mercredi lors de son grand événement hardware. Nous avions en partie raison : si tous les leaks se sont vus confirmés, on a tout de même été surpris par un petit appareil-photo à “clipper” sur soi pensé pour prendre des clichés à notre place. Tour d’horizon des annonces “made by Google”, comme le veut le slogan de la firme.

Pixel 2 et Pixel 2 XL

VOIR : Les Pixel 2 sont fort sympathiques, mais ils n’arriveront toujours pas en France

Google

Home Mini et Home Max 

La famille Google Home s’agrandit, avec deux nouvelles versions de l’enceinte intelligente de Google sortie en août dernier en France. Une mini, d’abord, qui propose les mêmes fonctionnalités que le Home classique, le tout dans un corps XS revêtu d’un tissu tactile décliné en trois coloris. En forme de petit galet, il est aussi moins cher que son grand frère : 49 euros, contre 149 pour l’enceinte déjà en vente. Il se peut qu’avec ce tarif plus attractif, Google arrive à convaincre des utilisateurs encore réticents à l’idée de dépenser plus de 100 euros dans un boîtier intelligent. 

home_mini.jpg

Le Home mini.

Google

La bonne nouvelle, c’est qu’il est l’un des rares produits présentés à cette conférence qui sera disponible chez nous, en l’occurrence le 14 octobre prochain.

En admettant que Home Mini est une réponse à l’Echo Dot d’Amazon, Google Home Max, lui, nous apparaît comme un concurrent assumé du HomePod d’Apple, présenté le 5 juin dernier à la WWDC. Hasard du calendrier, il fut annoncé à peine deux heures après que Sonos ait présenté sa toute première enceinte connectée propulsée par Alexa d’Amazon (Google Assistant devrait y débarquer en 2018).

home-max.jpg

Le Home Max.

Google

Concrètement, Home Max est un “maxi” Google Home centré sur le son, puisque ses hauts-parleurs seraient 20 plus puissants que ceux présents sur le Home basique. Fonctionnant en Bluetooth avec un smartphone, il pourra bien sûr lire nos playlist Spotify ou YouTube Music. Il propose surtout la technologie adaptative Smart Sound de Google, qui permet d’ajuster le son en fonction de son environnement : il augmentera par exemple le volume lorsque l’on passe l’aspirateur ou le baissera lorsque le silence règne au petit matin.

Malheureusement, aucune date de disponibilité n’a été annoncée en France. Aux Etats-Unis, il faudra compter 400 dollars pour se l’offrir. 

Google Pixelbook

Ce PC convertible fonctionnant sur ChromeOS vient cette fois marcher sur les plate-bandes de Microsoft et de sa gamme Surface, où les ordinateurs deux-en-un ont la part belle. Équipé d’un écran tactile de 12,3 pouces, il embarque un processeur Core i5 ou i7, jusqu’à 16 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage. Il ne pèse qu’un petit kilo, ne dépasse pas non plus le centimètre d’épaisseur et promet 10 heures d’autonomie. 

pixelbook.jpg

Google

Pixelbook est aussi le tout premier laptop à héberger Google Assistant, que l’on peut directement solliciter depuis une touche. Enfin, il peut fonctionner avec un stylet vendu à part (99 dollars), le Pixelbook Pen, lorsqu’il est en mode tablette. On va finir par se répéter, mais il en va ainsi : ce PC ne sortira pour le moment pas en France. Outre-Atlantique, il débarquera en boutique le 31 octobre au prix de 999 dollars.

Google Clips 

VOIR : C’est quoi ce mini-appareil photo à “clipper” sur soi et qui prend des photos tout seul ?

Pixel Buds

On doit avouer que parmi la longue liste de produits annoncés par Google, ce sont ces écouteurs qui nous font le plus envie. D’abord parce qu’on les trouve particulièrement réussis d’un point de vue esthétique. Bien sûr, il s’agit avant tout d’une affaire de goût, mais leur look rond et un peu massif donne à notre sens quelque chose d’assez harmonieux une fois dans les oreilles. Ensuite parce qu’ils sont reliés par un fil, et qu’en ces temps troubles pour les petits câbles, on apprécie la résistance. 

pixel_buds.jpg

Google

Enfin parce qu’en plus de nous permettre de dialoguer plus intimement avec Google Assistant, directement depuis le creux de notre oreille, ils sont capables de traduire en temps réel des conversations en 40 langues différentes ! Oui, les Pixel Buds, s’ils tiennent leur promesse, auraient reconstruit la tour de Babel à eux-seuls (espérons en revanche que les choses ne se terminent pas de la même manière). On vous le disait il y a plus d’un an dans un article : le smartphone du futur se résumera peut-être aux Pixel Buds.

Bis repetita : malheureusement, ils ne seront pour l’instant pas commercialisés en France, et nous n’avons pas pu les tester après la conférence. Mais nous tenterons de nous en procurer en novembre prochain, mois annoncé de leur sortie. Vendus 159 dollars, ils seront disponibles en bleu, noir ou blanc.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Ask us a Question!