des lunettes intelligentes pour contrôler son smartphone en se grattant le nez – Evotik

By | 2017-09-24T03:03:54+00:00 September 24th, 2017|Tech & business, Uncategorized|

Un jour, peut-être, quelqu’un inventera un ordinateur contrôlable en se brossant les dents.

Parfois, on se dit qu’il faut que l’humanité arrête d’inventer des trucs. Il y a beaucoup trop d’inventions absurdes, qui nous font bien marrer mais ne servent franchement à rien. Prenons cette paire de lunettes intelligentes, repérées par The Verge. À l’état de prototype, elles permettent de contrôler un smartphone en se grattant simplement le nez d’une certaine manière.

VOIR AUSSI : Bientôt, on mettra à jour notre voiture comme notre smartphone

Mais à quoi cela sert-il ? Selon nos confrères américains, leur intérêt principal est d’éviter d’être impoli en sortant son smartphone à tout va alors qu’on discute ou que l’on se trouve en présence d’autres personnes. Pourquoi pas. Mais c’est quand même absurde, sans déconner.

Conçues comme une expérimentation par des chercheurs de l’université KAIST en Corée du Sud, de l’université de St. Andrews en Écosse et de l’université Georgia Tech aux États-Unis – comme quoi, il en faut du monde pour inventer des trucs étranges –, elles permettent de rejeter ou de prendre un appel, de mettre en pause une vidéo et même de changer de chanson sur son téléphone. Comme on peut le voir dans la vidéo plus haut, ces lunettes intelligentes sont équipées d’un module Bluetooth, ce qui leur permet de se connecter au téléphone à un ordinateur.

Comment cela fonctionne-t-il ? Concrètement, trois capteurs sont installés sur la plaquette nasale des lunettes, à la manière des capteurs électro-oculographique habituellement utilisés par les docteurs pour mesurer l’activité de l’œil. Mais, en étant placés sur les plaquettes nasales, ces capteurs enregistrent les mouvements du nez au lieu de celui des yeux.

Ainsi, quand le porteur des lunettes touche son nez d’une manière ou d’une autre, ça change le potentiel électrique de l’organe, et les chercheurs ont été capables d’identifier la réaction électrique spécifique de chaque mouvement.

Pour le moment, le système se nomme “ItchyNose” – ce qui signifie de manière assez rigolote “Nez qui démange” – et aucune commercialisation n’est prévue. Mais, si le produit venait à être vendu en France, nous n’oublierions pas de vous en faire part. Parce que les achats débiles, c’est important pour la santé du cigare.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Ask us a Question!