Hally, l’oracle du Net qui montre l’influence des algorithmes sur nos vies numériques – Evotik

By | 2017-09-11T13:01:55+00:00 September 11th, 2017|Tech & business, Uncategorized|

Algorithmes, algorithmes, algorithmes… Le mot pullule dans le débat public mais son pouvoir de nuisance sur nos vies demeure relativement méconnu. Pour y remédier, la CNIL propose les services d’un “oracle du Net”.

Alors que les algorithmes sont débattus à l’occasion de la nouvelle mission de la CNIL sur l’éthique du numérique, le laboratoire d’innovation numérique de la CNIL (LINC) “invite les internautes à s’interroger sur la manière dont les algorithmes les calculent lorsqu’ils naviguent sur le Web”.

VOIR AUSSI : Pour la première fois, la Cnil a sanctionné une société sans avertissement préalable

Pour cela, la CNIL a travaillé sur le développement d’un assistant dénommé Hally, disponible sur desktop. Cet “oracle du Net” propose de vous révéler “la face cachée de votre fil d’actualité Facebook, Twitter ou du moteur de recherche Google”.

L’outil a été développé avec la designer chercheuse en numérique Victoria Duchatelle. Le projet est né dans le cadre d’un DSAA de recherche en design multimédia sur le thème “Hacker son auto-prophétie” à l’ENS AAMA Olivier de Serres, d’avril à juin 2017, en partenariat avec le laboratoire d’innovation de la CNIL. Une façon originale et immersive de parler de l’impact de nos navigations par défaut sur les prescriptions de la Toile.

Une fois le plug-in installé, Hally s’annonce comme l’oracle qui va accompagner l’internaute dans sa navigation. “En mobilisant une interface d’utilisation originale et ludique permettant de ‘gratter’ et de découvrir d’autres couches du web, l’oracle du Net fait prendre conscience des mécanismes sous-jacents qui conditionnent la manière dont les internautes accèdent, interagissent et réagissent à l’information ou dont leurs opinions sont confrontées à d’autres”, promet le LINC. Une façon d’encourager l’internaute à prendre conscience de la valeur de son libre arbitre et donc, de la nécessité de s’émanciper du formatage imposé par les algorithmes.

Hacker son auto-prophétie

Pour faire un bout de chemin avec Hally, il faut commencer par se rendre à cette adresse https://oracledu.net/ 

Ensuite, selon l’heure à laquelle vous vous connectez et le matériel que vous utilisez pour le faire, l’oracle dressera votre (bref) portrait robot, avant de vous proposer d’installer l’extension Hally. Libre à vous ensuite de naviguer sur vos réseaux sociaux habituels ainsi que sur Google. Par exemple, en me rendant sur mon compte Facebook, Hally me propose de colorer certains espaces de mon interface lorsque mon curseur s’anime. Je découvre alors une première couche d’analyse de la façon dont fonctionne le réseau social. Celle-ci est didactique et semble plutôt s’adresser aux néophytes des libertés numériques.

Capture d’écran Mashable FR

Une fois ce premier niveau validé, on m’invite à accéder à une deuxième couche d’analyses. En me baladant, je tombe sur une liste de propositions, intriguantes et donc plutôt invitantes :

oracle2.jpg

Capture d’écran Mashable FR

 

Quand je clique sur “La route et le paysage”, des conseils me sont offerts pour fuire “les algorithmes qui nous assujettissent à une route calculée, efficace, automatique, qui s’adapte à nos désirs en se réglant secrètement sur le trafic des autres”. Par exemple : explorer Twitter via les Trending Topics en sortant de son flux ; dé-liker les pages Facebook non visitées ; explorer la page 2 des résultats de Google ; apprendre à utiliser DuckDuckGo et installer l’extension TrackMeNot.

Dans la section “Clic clic clic, mon cerveau est tout engourdi”, je découvre des recommandations en matière d’économie de l’attention. Et repars avec une nouvelle idée de technique de travail, “la technique Pomodoro”, qui recommande de faire une pause toutes les 25 minutes afin de favoriser son agilité intellectuelle.

hally.jpg

Capture d’écran Mashable FR

 

Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir par vous-même l’oracle du Net (il y a trois “couches à gratter” au total). De déambulations en déambulations, vous y trouverez forcément quelques conseils à appliquer dès à présent, le tout dans une interface visuelle reposante et joliment agencée.

– Le code de Hally est accessible sur Github sous licence creative commons BY-NC-SA et il est ouvert à la communauté pour son enrichissement et sa réutilisation éventuelle sur d’autres pages web https://github.com/LINCnil/Hally-L-oracle-du-net

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Ask us a Question!