Apple désactive Apple Pay sur des sites néonazis et va donner 2 millions de dollars à des associations de Charlottesville – Evotik

By | 2017-08-18T06:18:16+00:00 August 18th, 2017|Tech & business, Uncategorized|

Après Airbnb, Google, Facebook ou Spotify, la firme de Cupertino a enfin annoncé ses propres mesures pour lutter contre les contenus et services néonazis en ligne : Apple Pay sera désactivé des sites de vente en ligne d’objets explicitement néonazis.

Au lendemain des violences survenues à Charlottesville, en Virginie, de nombreux géants de la tech se sont décidés à bannir de leurs plateformes sites et contenus d’extrême droite appelant à la haine raciale. Google ou le gestionnaire de noms de domaine GoDaddy ont ainsi cessé de fournir leurs services au site néonazi The Daily Stormer – qui est depuis de nouveau accessible depuis une URL russe et sur le réseau décentralisé Tor –, tandis que les plateformes communautaires Reddit et Discord ont fermé plusieurs forums de discussions et comptes associés aux événements de Charlottesville.

VOIR AUSSI : Le site néonazi The Daily Stormer s’offre une seconde vie sur le “darknet”… et en Russie

De son côté, Facebook a bloqué les publications renvoyant vers un article pestilentiel du Daily Stormer sur Heather Heyer, jeune militante anti-raciste percutée volontairement par une voiture, et a également fermé plusieurs groupes d’extrême droite, dont ceux d’organisations présentes samedi 12 août à Charlottesville. L’entreprise Airbnb, elle, avait même choisi de prendre des mesures avant les rassemblements suprémacistes blancs de Charlottesville, en expulsant les utilisateurs néonazis de sa plateforme et en annulant un certain nombre de réservations. On se souvient également de l’histoire de Tami Baker, une Américaine qui avait refusé en février dernier de louer son logement à une utilisatrice d’origine asiatique : celle-ci s’était vue infliger une amende de 5 000 dollars et avait été forcée de s’inscrire à des cours sur l’histoire des Asio-américains. 

Apple Pay a été désactivé sur des sites de vente de “goodies” faisant explicitement l’apologie du Troisième Reich

Difficile dès lors pour Apple de rester silencieux, surtout lorsque l’on se souvient des prises de position de Tim Cook, son CEO, contre le président Donald Trump, et ce dès son élection. Finalement, la firme de Cupertino a pris la décision mercredi de désactiver son service de paiement sans contact Apple Pay sur plusieurs sites néonazis américains mettant en vente des “goodies” faisant explicitement l’apologie du Troisième Reich, d’après des informations de BuzzFeed News. Apple, qui a confirmé l’information, a affirmé que cette sanction résultait d’une “violation de ses conditions d’utilisation”, dans lesquelles ne sont tolérées “l’apologie de la haine”.  

Parallèlement, Tim Cook a adressé un e-mail à tous les employés d’Apple, dont le contenu dans sa totalité a été obtenu par le site Recode. “Ce qu’il s’est passé à Charlottesville n’a aucune place dans notre pays. La haine, c’est le cancer, et s’il est laissé sans contrôle, il détruit tout sur son chemin”, écrit le patron, affirmant une nouvelle fois son désaccord profond avec le président américain, particulièrement ces derniers jours.

Deux millions de dollars pour des associations de Charlottesville

Dans la dernière partie de son message, il annonce faire don de 2 millions de dollars à deux associations actives à Charlottesville, le Southern Poverty Law Center et l’Anti-Defamation League. Chacune se verra verser un million de dollars. Une option sur iTunes permettant de supporter financièrement le Southern Poverty Law Center devrait également bientôt voir le jour, écrit-il dans son message.

Même si Apple est l’une des dernières grandes firmes de la Silicon Valley à avoir appliqué des sanctions contre les mouvements racistes s’étalant en ligne, on ne peut, dans ce contexte difficile, que saluer ces différences mesures.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Ask us a Question!